UNE AUTRE HISTOIRE DU TENNIS

Zverev ou l’art de l’inconstance régulière

Impressionnant à Madrid, l’Allemand n’est pas un modèle de régularité sur le circuit. Capable de disputer plusieurs matches dans un même match, il peut ainsi parfaitement débuter une rencontre pour s’effondrer de manière spectaculaire par la suite, ou inversement. Avec Zverev, c’est comme jouer au loto. Vous ne savez jamais sur quoi vous allez tomber.

Le roi Nadal battu, Monte-Carlo accueille le prince Tsitsipas

Stefanos Tsitsipas a remporté le premier Masters 1000 de sa carrière en terre princière, à Monte-Carlo.

Nos derniers articles

Miami, le drôle de Kinder Surprise de Pâques

Miami, le drôle de Kinder Surprise de Pâques

En l’absence du «Big 3», c’est Hubert Hurkacz qui a créé la sensation en s’imposant à Miami. Et à l’heure de la pandémie de Covid-19, cette surprise devrait en appeler d’autres dans les prochaines semaines…

Federer, un retour pour un dernier rêve

Federer, un retour pour un dernier rêve

Après 13 mois sans avoir disputé le moindre match sur le circuit, le Suisse reprend du service cette semaine à Doha. Son objectif est clair : être dans sa meilleure forme en juin pour briller à Wimbledon.

Osaka, Nippone et patronne en puissance

Osaka, Nippone et patronne en puissance

A seulement 23 ans, Naomi Osaka a remporté son quatrième titre du Grand Chelem. Et alors que la Japonaise est en train de trouver une certaine constance au sommet du tennis féminin, l’ère Osaka vient peut-être de débuter…

Les grands moments de Roland

Djokovic – Thiem 2019 : seuls face aux éléments

Djokovic – Thiem 2019 : seuls face aux éléments

Dominic Thiem, aujourd’hui très proche d’une victoire en Grand Chelem, a offert ces dernières années certaines des plus belles batailles sur les courts. Cette édition 2019 est synonyme de quatrième demi-finale consécutive pour le n°4 mondial. Dans des conditions absolument dantesques de vent et de pluie, c’est l’Autrichien qui tire son épingle du jeu.

Monfils – Cuevas 2015 : un match à l’image de la carrière de la Monf’

Monfils – Cuevas 2015 : un match à l’image de la carrière de la Monf’

Ce match du troisième tour de Roland-Garros en 2015 résume finalement assez bien la carrière du Français. Le potentiel existe, c’est une certitude, il est même immense. On peut l’apercevoir par intermittence, mais au bout du compte, il apparaît cependant comme un mirage lointain et accessible en même temps. Tel est le paradoxe Monfils.

Bienvenue !

Court Gagnant est un blog centré sur l’actualité du tennis mondial. Cet espace virtuel vise à créer un terrain d’expression différent de la presse sportive traditionnelle pour livrer un regard original (et un brin plus subjectif) sur la planète tennis. 

Il s’agit d’une voix alternative sur la petite balle jaune. Parfois décalée, souvent engagée, mais jamais prétentieuse.

Suivez-nous !

En bref

NOUVELLE DÉFAITE POUR MONFILS
La série noire continue pour Gaël Monfils. A Rome, là où il avait entamé son chemin de croix en septembre 2020 après la pause engendrée par la pandémie de Covid-19, le Français a concédé sa 7ème défaite consécutive depuis la reprise des débats sur le circuit. Même s’il s’est bien battu pour son premier match depuis sa défaite au premier tour de l’Open d’Australie, voici 3 mois, il s’est malheureusement incliné face à l’Italien Lorenzo Sonego (6-4, 5-7, 6-4). Il y a du mieux chez le Parisien, mais c’est encore trop juste… A sa décharge, il n’a plus remporté le moindre match dans la capitale italienne depuis 2012.
PAIRE : «JE PROFITE DU SYSTÈME»
Après une brève parenthèse enchantée à Madrid, avec une victoire lors de son entrée en lice avant de se faire sèchement sortir par Stefanos Tsitsipas, Benoît Paire est retombé dans ses travers à Rome. Car s’il y avait du public dans la «Caja Mágica» de la capitale espagnole, le court sur lequel il évoluait ce matin au Foro Italico sonnait bien creux… Devant des tribunes désertes, le Français s’est davantage illustré par son caractère, en allant jusqu’à prendre en photo la marque d’une balle litigieuse qu’il estimait bonne, que son talent. A l’arrivée, une défaite contre Stefano Travaglia (6-4, 6-3) et une conférence de presse une nouvelle fois animée : «Quand tu vois que j’ai gagné deux matches en deux ans et que je suis toujours 35ème, ça va. Je profite du système. J’entends souvent parler de classement, mais je vais garder ma finale de Marrakech, un 3ème tour à Wimbledon, ma finale à Lyon… Même si je descends, je serai 50ème. Il faudra juste retrouver un peu de plaisir sur le court quand la pandémie sera passée. Je l’avais un peu retrouvé à Madrid avec tous les supporters mais là, à huis-clos, tout seul, c’est un peu difficile. Pour moi, la Race ne veut rien dire, à part pour le Masters. Je ne me prends plus trop la tête avec le tennis. Tout le monde voit que c’est compliqué pour moi sur le court.»
ZVEREV BOUCLE UNE SEMAINE PARFAITE À MADRID
Quelle semaine pour Alexander Zverev ! Après avoir battu Rafael Nadal et Dominic Thiem, deux énormes références sur terre battue, l’Allemand a parachevé son œuvre à Madrid avec une victoire en trois sets (6-7, 6-4, 6-3) en finale contre Matteo Berrettini. Dans un duel de cogneurs, c’est l’Italien, dont c’était la première finale en Masters 1000, qui a été le plus entreprenant (32 coups gagnants contre 16 pour Zverev) mais aussi le plus inconstant (50 fautes directes contre 28 pour l’Allemand). De son côté, le finaliste malheureux du dernier US Open a fait parler son expérience pour finir par l’emporter à l’usure. Trois ans après son dernier sacre en Masters 1000, dans cette même «Caja Mágica», Alexander Zverev s’offre son quatrième titre dans cette catégorie. 
SABALENKA SACRÉE DEVANT BARTY À MADRID
Fin de série pour Ashleigh Barty. Après 16 victoires consécutives sur terre battue européenne, l’Australienne a fini par baisser pavillon à Madrid contre Aryna Sabalenka. La joueuse biélorusse s’est imposée en trois sets (6-0, 3-6, 6-4) pour décrocher le 10ème titre de sa carrière. Grâce à cette victoire, Sabalenka va faire son entrée dans le Top 5 du classement WTA.
ZVEREV S'OFFRE NADAL À MADRID !
Grosse sensation en Espagne ! Alexander Zverev a battu Rafael Nadal sur terre battue pour la première fois de sa carrière. Auteur d’une belle prestation, l’Allemand a étouffé le Majorquin en deux sets (6-4, 6-4).