UNE AUTRE HISTOIRE DU TENNIS

US Open : la bouffée d’oxygène dont le tennis avait besoin

De la fraîcheur, des rebondissements, des émotions, des enjeux historiques et surtout du public, il y a tout eu dans cet US Open totalement crazy !

Zverev et Medvedev, les vrais favoris de l’US Open ?

L’Allemand, qui reste sur 11 victoires consécutives avec des titres à Tokyo et à Cincinnati, et le Russe, vainqueur à Toronto et demi-finaliste à Cincinnati, semblent enfin armés physiquement et mentalement pour décrocher la timbale à New York.

JO : quand le rêve se transforme en cauchemar dans la fournaise de Tokyo

Alors que tout le monde attendait Novak Djokovic, c’est finalement Alexander Zverev qui a décroché la médaille d’or à Tokyo. Le Serbe est reparti bredouille du Japon…

Nos derniers articles

Nostalgie, quand tu nous tiens…

Nostalgie, quand tu nous tiens…

Derrière un Djokovic sur une autre planète, ce Wimbledon conserva un goût doux-amer. Car il a donné l’impression d’assister au chant du cygne de Roger Federer et Andy Murray…

Ugo Humbert, le vert lui va si bien

Ugo Humbert, le vert lui va si bien

En s’offrant son tout premier titre en ATP500 à Halle, le Français a signé sa meilleure performance sur le circuit. Humbert a brillé en éliminant notamment 2 top 10 lors de sa semaine allemande. De quoi rêver à un parcours brillant la semaine prochaine à Wimbledon ? Pourquoi pas.

Djokovic, 48 heures sur une autre planète

Djokovic, 48 heures sur une autre planète

Un incroyable week-end débuté par son match d’anthologie contre Nadal et achevé par une incroyable remontée gagnante en finale, mais tout le monde ne parle que d’une chose : son passage aux vestiaires…

La folle quinzaine du tennis féminin

La folle quinzaine du tennis féminin

Ce samedi, Barbora Krejcikova a remporté Roland-Garros. La Tchèque, 33ème joueuse mondiale avant le début du Grand Chelem parisien, n’était pas favorite. Mais sur un circuit WTA secoué dans tous les sens, elle a su se frayer un chemin lors d’une quinzaine inattendue.

Les grands moments de Roland

Djokovic – Thiem 2019 : seuls face aux éléments

Djokovic – Thiem 2019 : seuls face aux éléments

Dominic Thiem, aujourd’hui très proche d’une victoire en Grand Chelem, a offert ces dernières années certaines des plus belles batailles sur les courts. Cette édition 2019 est synonyme de quatrième demi-finale consécutive pour le n°4 mondial. Dans des conditions absolument dantesques de vent et de pluie, c’est l’Autrichien qui tire son épingle du jeu.

Monfils – Cuevas 2015 : un match à l’image de la carrière de la Monf’

Monfils – Cuevas 2015 : un match à l’image de la carrière de la Monf’

Ce match du troisième tour de Roland-Garros en 2015 résume finalement assez bien la carrière du Français. Le potentiel existe, c’est une certitude, il est même immense. On peut l’apercevoir par intermittence, mais au bout du compte, il apparaît cependant comme un mirage lointain et accessible en même temps. Tel est le paradoxe Monfils.

Bienvenue !

Court Gagnant est un blog centré sur l’actualité du tennis mondial. Cet espace virtuel vise à créer un terrain d’expression différent de la presse sportive traditionnelle pour livrer un regard original (et un brin plus subjectif) sur la planète tennis. 

Il s’agit d’une voix alternative sur la petite balle jaune. Parfois décalée, souvent engagée, mais jamais prétentieuse.

Suivez-nous !

En bref

COUPE DAVIS : LA FRANCE DÉJÀ ÉLIMINÉE

Les Bleus espéraient aller à Madrid, mais ils n’auront vu qu’Innsbruck… A l’issue de la phase préliminaire avec un bilan partagé (victoire 2-1 contre la République tchèque et défaite 1-2 face à la Grande-Bretagne) et surtout un set-average négatif (6 manches gagnées et 8 perdues), la France savait que ses chances de qualification pour les quarts de finale de la Coupe Davis étaient infimes. Elles se sont définitivement envolées ce dimanche avec les résultats des rencontres des autres groupes qui ont empêché les Bleus de finir parmi les deux meilleurs deuxièmes, et donc de poursuivre l’aventure du côté de la capitale espagnole.

ZVEREV REMPORTE LE MASTERS
A Turin, après avoir été battu en phase de poules par Daniil Medvedev à l’issue du tie-break décisif, le champion olympique a pris une revanche éclatante contre le Russe ce dimanche pour remporter le Masters pour la deuxième fois de sa carrière. En deux petits sets (6-4, 6-4), Alexander Zverev a littéralement étouffé un Daniil Medvedev qui n’a jamais existé dans la partie, ce qui tranche radicalement avec la belle bataille livrée par les deux hommes quelques jours plus tôt sur le même court à Turin.
MAHUT ET HERBERT SACRÉS À TURIN
Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont remporté le Masters pour la deuxième fois de leur carrière. En finale, la paire française a livré une prestation de haute volée à Turin pour disposer de Rajeev Ram et Joe Salisbury en deux sets (6-4, 7-6). Ils ont ainsi pris leur revanche sur le duo américano-britannique qui avait battu les Tricolores au super tie-break en phase de poules, en sauvant deux balles de match au passage. Cette fois-ci, Rajeev Ram et Joe Salisbury n’ont même pas pu se payer le luxe de s’offrir une seule balle de match, tant Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont dominé les débats.
MUGURUZA, PREMIÈRE ESPAGNOLE À REMPORTER LE MASTERS

Contre toute attente, c’est Garbiñe Muguruza qui s’est imposée au Masters de Guadalajara, au Mexique ! En finale, elle a disposé de l’Estonienne Anett Kontaveit en deux sets (6-3, 7-5) pour conclure la saison de la meilleure des manières. Elle devient la toute première Espagnole de l’histoire à être sacrée au Masters. Au Mexique, après une défaite inaugurale face à Karolina Pliskova, l’Ibère a enchaîné des succès contre Barbora Krejcikova, Anett Kontaveit une première fois, Paula Badosa et Anett Kontaveit une nouvelle fois pour décrocher la timbale. Lauréate de Roland-Garros en 2016 et de Wimbledon en 2017, Garbiñe Muguruza revient de manière fracassante sur le devant de la scène après trois années sans coup d’éclat.

ALCARAZ SURVOLE LE MASTERS «NEXT GEN»

Il était le grand favori et il a montré pourquoi il avait cette étiquette à Milan. Sans surprise, Carlos Alcaraz a remporté le Masters «Next Gen», compétition qui rassemble les meilleurs joueurs de moins de 21 ans. En finale, le jeune Espagnol de 18 ans, qui succède à Jannik Sinner au palmarès de l’épreuve, a disposé de Sebastian Korda (4-3, 4-2, 4-2). Il aura survolé la compétition en n’abandonnant qu’une seule manche face à Juan Manuel Cerundolo.